Projets








J'improvise et performe avec tout et n'importe qui :  
  Eric Fessenmeyer, Franck Cadet, Josselin Arhiman, Eric Brochard, Mathias Pontevia, Didier Lasserre, Claire Bergerault, Jean-Luc Petit, Will Guthrie, Julien Touery, Michel Saunier, Benjamin Duboc, Mathieu Gratedoux, Jeremy Baysse, Didier Freboeuf, , Hélène Blanck,  Etienne Zemniak, Emilien Denis, Michel Sardou...



_______


 Projets actuels :
_____

Le nuage du chien, solo. [2006...]

 Solo de guitare électrique sur deux gros amplis, en stéréo, je travaille la matière sonore d’une manière puissante et insistante. 
 Inspiré par les sons environnementaux urbains et industriels, je crée des drones, des ondulations, des continuums de masses sonores ou des couches torrentielles de bruits blancs.     
 Avec la stéréo j’aime produire des déphasages, évoluant et modulant, en résonnance avec le lieu.







 






_________________________________________________



Harmonium Pieces, solo. [2012...]

 Solo d’Harmonium Indien, axée sur des drones de bienveillance la musique évolue d'elle-même en étirant le temps, les fréquences jouées génèrent des ondulations. Le procédé est principalement basé sur des variations microtonales, exercées par des différences de pression d’air par le pompage,  ou des fermetures de circuit d’air en enfonçant plus ou moins les touches du clavier. 

 L'harmonium préparé sur cetaines touches, génère des sons étranges, qui font penser à des sons électroniques et l'on pourrait qualifier ceci de musique industrielle de chambre, pourtant entièrement acoustique.






 








_________________________________________________


BURNT  (2018...)

Musique/vidéo, autour du film "La Nuit Des Morts Vivants" de Georges A. Roméro


Eric Brochard (basse électrique), Fabrice Favriou (guitare électrique) et Etienne Ziemniak, (batterie). Emilien Denis (vidéo).

Le film de Georges A. Roméro, "La Nuit Des Morts Vivants" prend un sens très actuel dans un monde où tout est lié au consumérisme.
Il pose également des questions sur la place de l’humain dans la société, l’égoïsme, l'individualisme et  le racisme au quotidien.
Nous avons décidé de travailler autour de ce film en articulant deux axes :

                - Musical :
               La musique est jouée en trio avec Eric Brochard (basse électrique), Fabrice Favriou (guitare électrique) et Etienne Ziemniak, (batterie).
                Elle se veut volontairement très saturée, insistante avec un flot d'informations constant.
                Elle pourrait être qualifiée de  mathcore, de grindcore ou de noise-music, mais est totalement improvisée et laisse donc la porte ouverte aux expérimentations les plus ardues.
                
                - Visuel :
                Nous avons voulu symboliser cette frénésie de consommation en plaçant 40 téléviseurs servant de support sur le plateau, soit à côté, soit derrière les musiciens.
                A la manière des portails médias où tout est saturé d'informations, de publicités, Emilien Denis projette le film dans son intégralité mais en décalé sur ces 40 téléviseurs, et se sert des images comme matière première pour un travail de déstructuration de l'image.



   audio


_________________________________________________

OdO     (2017...)



 Inspirés par les chants d’oiseaux sédentaires, le sifflement du vent dans les centrales électriques, les ruisseaux dans les plaines de vide, ces deux condors distillent leurs mantras oniriques…
Ils habitent à une portée de fusil l’un de l’autre, s’ignorant pendant des années, ils se sont connectés sur la place du village et depuis  propagent cette  musique folk industrielle….


Mickey Zéro : Voix, Didgeridoo, Banjo... Fabrice Favriou : Harmonium, Percussions, Bidules à piles...











 vidéos












_______________________________________________

   Trio J. Touery, J.L. Petit, F. Favriou        [2016...]

 Dans la plus pure tradition du NO-SCHOOL-FREE-JAZZ , le trio improvise et porte une musique Free chutant souvent, avec consentement, dans l'indus...
  Les matières acoustiques générées par le saxophone ou la clarinette et le piano sont perverties par la guitare électrique, qui agît souvent comme un filtre, comme un calque plus ou moins opaque (im)posé devant les 2 protagonistes acoustiques...

 "Ensemble, ils invoquent quelques pères des jazz les plus libertaires, s’affranchissent du ternaire et foncent têtes en l’air, nez aux vents, vers d’autres courants plus ou moins identifiés, inventant sur le champ un genre d’indus acoustique ou de contemporain primitif." (Mat. Périnaud).

Julien Touery : Piano, Jean-Luc Petit : Saxs, Clarinette contrebasse, Fabrice Favriou : Guitare électrique.











audio
vidéo








_________________________________________________


 Diagonale Du Vide,  Duo Kevin Orliange - Fabrice Favriou. [2016...]


  La proposition de base est de faire de la musique zen, méditative, aussi puissante que cheap...
  Le duo travaille des drones méditatifs, explore les interactions, les interférences entre instruments acoustiques nobles et instruments électriques bas de gamme…  , mais d'une manière calée !

Kevin Orliange : Petits-orgues électriques bon-marchés, bols tibétains... Fabrice Favriou : Harmonium indien, cymbales, bidules à piles cheap…

(bientôt du son !)



_________________________________________________

  HORS-BORD. [2015...]


 Quelque part entre Ornette Coleman, Sonic Youth et Ennio Morricone...
Improvisation totale, compositions pop et procédés d'écriture à la John Cage ou Steve Reich...

Julien Touery : Piano électrique, synthé; Jeremy Baysse : Guitare électrique, objets... ; Fabrice Favriou : Batterie, objets...





audio

                                             



_________________________________________________

Agrafe, duo avec Claire bergerault. [2013...]

Agrafe électrique:  Claire Bergerault : voix, looper, électronique ; Fabrice Favriou : pickups, table de mixage en larsen.

Agrafe acoustique : Claire Bergerault voix, accordéon; Fabrice Favriou : demi batterie minimale.

Nous travaillons sur les fusions de timbres, des ondulations, des continuums vibratoires, ou sur des contrastes sons/ruptures/silences...



  
      audio





_________________________________________________
 
SDF Safari [2009...]

Duo de guitare électrique. Dans la plus pure tradition de la noise music, les deux guitaristes se placent l’un par rapport à l’autre en ajustant leurs matières tour à tour industrielles, droniques ou apocalyptiques.


       audio
       vidéo
_________________________________________________

   Écorchure [2012...]

Duo de free-jazz et musique improvisée avec Jean-Luc Petit (saxophones, clarinette). A géométrie variable, le duo se transforme en trio ou quartet inédit, avec Mathias Pontevia, Benjamin Duboc, Éric Brochard et autres improvisateurs en invités.




             Jean-Luc petit.name


_________________________________________________

   L'Echelle De Mohs [2004...] 

Modelée par le principe d'improvisation totale et par la dynamique des matières qui la compose, la musique de l'E.D.M. est massive et granuleuse. Ses formes instables, alternances de magmas sonores et de filigranes électroacoustiques, savent aussi se faire minimalistes et maîtrisées, formes abstraites peuplées de matières concrètes.

Depuis 2010, le trio performe avec Thomas Chatard, (projection de films 16 mm détériorés en labo ou in situ).Claire Bergerault : accordéon, voix; Thomas Tilly : disques poussiéreux, électronique, micros contacts; Fabrice Favriou : batterie, guitare électrique, électronique.





               audio
               vidéo (vimeo)





_________________________________________________

  KHANonTESLA [2007...]

Ce duo de punk’roll me permet d’assouvir mon obsession pour la composition, (et comment  atteindre la structure idéale d’un morceau).

  Par l’énergie du punk-rock, l’ajustement de ma voix  entre chant et cri, ainsi  que par des principes harmoniques et mélodiques, le duo atteint une expressivité noire et radicale qui  doit permettre de toucher le public en plein cœur. Julien Inusable : batterie; Fabrice Favriou : guitare, voix.  


           audio
           vidéo (youtube)


_________________________________________________

  Le Lobe [2011...]

Le Lobe, orchestre de 22 musiciens dirigés par Claire Bergerault, est un générateur de sons, puissant, sensible et vertébré. Entre cordes acoustiques préparées, sons électroniques non identifiés, batteries implacables, vuvuzela, accordéons asthmatiques, souffles de vents, cordes de guitares ou vocales saturées, le Lobe est un laboratoire bouillonnant de 22 musiciens improvisateurs.

 Expérimentale, contemporaine, technoïde, abrasive ou minimale, le Lobe est un orchestre de musique improvisée. Les musiciens répondent à un code gestuel, élaboré dans un travail préalable d’expérimentations, nourri par la richesse de l’instrumentation et les personnalités de chaque membre du groupe.



            Le Lobe



_________________________________________________

      Emmanuelle Bercier  [2014...]


La Chanteuse Emmanuelle Bercier s’est entourée de 3 musiciens pour son nouveau groupe. Chansons écorchées lorgnant sur la pop-rock…

E. Bercier : voix, textes, compos; Jeremy Baysse : guitare, compos; Guillaume Christophel : Saxs; Fabrice Favriou : batterie.


       Emanuelle Bercier